Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joan Soriano - El Duque de la Bachata

 

 

 

"La musique de Soriano est superbe.  Il pose sa voix puissante et remplie d’émotion sur une bachata versatile, qui oscille entre le style classique joué à la guitare et des compositions originales qui parlent d’amour et de rupture." 

- Dr Déborah Pacini Hernandez, Bachata : une histoire sociale de la musique populaire dominicaine.

 

"C'est une histoire aussi vieille que la guitare, qui s’est jouée à Santo Domingo- la première ville espagnole du Nouveau Monde- bien avant que la guitare n’ait 6 cordes. Les Américains vont bientôt goûter à sa beauté amère.

- Ned Sublette, Cuba et sa musique. 

 

 

                                                                                                                                                                        Né dans la campagne près de Santo Domingo en République Dominicaine, Joan Soriano teinte sa bachata moderne, jouée sur une guitare à cordes d'acier, de romance et de courage. Il est la star du documentaire d'Adam Taub, The Duke of Bachata. Il apparaît également dans Santo Domingo Blues, le documentaire  d'Alex Wolfe, et fait partie de la compilation The Rough Guide of Bachata. Joan a joué aux Etats-Unis et en Europe. En Septembre 2010, iASO Records a lancé son premier album solo international: El Duque de la Bachata.

 

Joan est le 7ème d'une fratrie de 15 enfants. Pendant son enfance, il a très peu fréquenté l'école pour aider son père aux travaux de la ferme. Mais Joan était destiné à la musique, pas à l'agriculture. Après avoir fabriqué sa première guitare avec des fils à pêche et une boite en métal, il pousse ses frères et sœurs cadets à monter un groupe, "Los Candes" (d'après le prénom de leur père, Candelario), lequel acquiert rapidement une notoriété locale. A 13 ans, Joan quitte la maison familiale et rejoint Santo Domingo en stop pour développer son talent en travaillant avec quelques unes des plus grandes stars de bachata de l'île.

 

La bachata est issue de la culture dominicaine et combine des influences variées venues d'Afrique, d'Europe, d'Amérique latine et des Caraïbes. Adepte du palo et du gaga, Joan mélange les traditions sacrées Afro-Dominicaines avec la bachata,  combinant dans sa musique un esprit terre à terre avec un penchant pour la danse. Joan conserve les racines de la bachata et y prend appui pour aller plus loin. Il exprime, de façon rare,  la nouveauté et l’authenticité.

 

L’album El Duque de la Bachata a été enregistré en live, dans un studio de Santo Domingo, par le producteur d' iASO, Benjamin de Ménil. Cette sonorité naturelle du live est une composante de base de l’esthétique d'iASO.

 

Historique des concerts : Joan Soriano a été acclamé tant aux Etats Unis qu’en Europe, entre autres  a: Le Festival de Bachata de Reno (USA), Chicago's Millenium Stage (USA), Le Santa Monica Pier (USA), le Tropentheather d'Amsterdam (Hollande), Le Festival de Bachata de Suède, Le National Council for the Traditionnal Arts Lowell Folk Festival (USA), Le Festival Internationel de Houston (USA), Le National Hispanic Cultural Center à Albuquerque (USA), Le Lensic Performing Arts Center et Meany Hall for the Performing Arts à l'Université de Washington (USA). 

 

Vous pouvez trouver une liste des concerts passés et à venir a: www.iasorecords.com/tours-concerts.cfm.

Joan sur Facebook: www.facebook.com/JoanSorianoMusic

 

Joan Soriano sera en concert du 12 au 17 juillet au festival d'été d'Anvers, et le 20 juillet à Bruxelles.

 

Contact en France: Coralie Grzelac: coralie_francia@hotmail.com

Mail: info@iasorecords.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O


Petite chanson bien tranquille..^^


Bonne journée à toi ;)



Répondre
A


bon vendredi*



Répondre
B


Merci de nous l'avoir fait découvrir, c très chouette



Répondre
O


 Je ne connaissais pas..merci pour le partage ;)



Répondre
L


Un début de week end en musique ;)


Bonne fin de semaine, Bisous.



Répondre