Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amable Aristy: el presidente de los pobres

Comme je vous le disais, Amable Aristy, celui qui se déclare Président des Pauvres n’est pas rentré dans le bal des spots publicitaires basés sur la passion nationale, le baseball, il a trouvé autre chose, non moins sympa : la sinfoníca de los pobres (la symphonie des pauvres), je vous laisse apprécier :

 

http://www.youtube.com/watch?v=lKT7ovCdNxc

 

Le refrain c’est Ya se van los come solos (Les mange seuls s’en vont), faisant état des prix du gasoil qui augmentent, des commerces de boissons qui ont été obligés par la loi à fermer selon des horaires préétablis, tout ça profitant aux politiques en place, « qui continuent de manger tous seuls ».

 

A noter qu’Amable est Sénateur de la ville (prospère) de Higuey, commune qui perçoit les impôts des hôtels de Punta Cana et Bavaro.

Il est réputé pour donner beaucoup d’aides à ses concitoyens, payant les factures d’hôpitaux, aidant à refaire le toit tombant d’une maison, payer des frais médicaux…

 

D’ailleurs, d’autres spot font état de ces aides, sous forme de témoignages de personnes ayant reçu son aide :

 

http://www.youtube.com/watch?v=Qo5M-YgZZp4&feature=related

 

Partout ou il se rend pour sa campagne, il jette des sacs de billets d’un hélicoptère (en général au dessus d’un stade de baseball), ce week end a distribué des salamis aux habitants d’un batey (village de coupeurs de canne) de San Pedro.

 

Souvent, les gens se battent pour pouvoir attraper le billet, avoir le salami, créant un véritable ras de marée humain suivant la jeepeta ou la discrète HUMMER (vous savez les voitures qui ressemblent à des chars, d’ailleurs cette marque initialement fabriquait des véhicules de guerre…), parce qu’il en roule pas en voiture de pauvre, bien qu’il veuille être leur porte parole.

Il y a quelques mois, dans un quartier de Saint Domingue, de nombreux habitants ont porté plainte pour avoir eu leur voiture détruite (forcément, les gens montaient dessus pour mieux attraper ce qu’on leur donnait), leur machine à laver qui a été emportée par le ras de marée, des secours qui ont du intervenir pour aider des femmes enceintes et au bord de l’accouchement qui courraient après la voiture… bref un beau desorden !

 

Voilà à quoi ressemble la campagne, deux candidats qui se battent par spots publicitaires interposés et un autre qui distribue des « offrandes » dans la rue, créant le désordre public…

Puis il y a les candidats minoritaires, desquels on entend pas parler (souvent des candidats ayant perdu aux elections primaires, qui tentent leur chance vaille que vaille).

 

A part ça, on attend les propositions, mais pour ça, ils sont trop occupés…

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Xavier 27/03/2009 15:19

Ces méthodes de Amable Aristy sont très inquiétantes. Avec quel argent tente t'il d'acheter t'il ainsi son élection ??? Nous sommes vraiment dans de vilaines méthodes de républiques bananières. Mais, si on y réfléchit bien, nous n'en sommes pas si loin que ça aussi en Europe et aux USA.