Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La passion base ball… partie 1

undefined
Vue sur le stade Quisqueya de Santo Domingo, pouvant accueillir jusqu’à 26000 personnes si le match est d’une importance « vitale », comme ce le fut en 1981 entre Aguilas et Escogidos (20 000 places normalement)

                                                                                                                              

Hier matin, mon collègue a passé la porte en ronchonnant : « no me hablen hoy » (ne me parlez pas aujourd’hui) avec une tête retournée comme si il avait perdu un proche…

La matinée passant, les allers et venues se faisant dans le bureau, on a enfin pu savoir ce qui le contrariait tant… son équipe préférée de pelota (base ball) a été disqualifiée du tournoi invernadero (d’hiver) de base ball…

Bon il n’a pas été le seul dans cet état semi-dépressif, tout San Pedro de Macorís tirait la g…… hier, à la limite, le sindico (maire) aurait du déclarer 3 jours de deuil provincial…

 

Bon, vous l’aurez compris, ici, la vie est rythmée par le base ball, qu’il soit national ou international (Etats-Unis, forcément !).

En France, les femmes sont sauves, le foot, c’est durant une saison avec une (peut-être trop courte à votre goût) pause durant l’été.

Ici, ce n’est pas le cas : on a d’abord le base ball de verano (d’été) ou de grandes ligas (grandes ligues) directement diffusé sur pas moins de 10 chaines de télévision (pour les chanceux qui ont le cable), puis le base ball invernadero, dont la saison est inaugurée en octobre (hiver, tant américain que dominicain, je sais vous ne croyez pas qu’il y a un « hiver » en République Dominicaine, mais en ce moment le matin, on se les gèle).

 

Passons donc la grande ligue américaine, mais les amours des dominicains vont bien sûr aux Yankees de Nueva York, aux Red Sox, en gros les grandes équipes américaines ou il y a en général des joueurs « made in » Dominican Republic (souvent de San Pedro d’ailleurs souvent qualifié de berceau de la pelota).

 

Je ne vous parlerai pas non plus des techniques de jeux, j’essaie de comprendre, mais je n’y arrive pas… j’ai quand même en tête le nom du pitcher (celui qui jette la balle), le bateador (celui qui tape dedans), une fois la balle envoyée, en espérant qu’elle n’atterrisse pas dans les gradins presque sur votre petite tête (expérience, souvenir nostalgique de ma première fois au play = terrain) et tous se mettent à courir dans tous les sens après la balle…

Vous trouviez que le foot était dénué de sens ? Rassurez vous, au moins vous pouvez vous consoler sur le physique et les (belles) jambes des joueurs en short… le base ball se joue en pantalon long, tee shirt manches longues et joueurs casquettés, bien souvent en surpoids, et qui passent leur élégamment vie à mâcher une matière soit disant énergétique (de la coca comme dans les Andes ???)

  
                                                        undefined
                                                                      Felix Fermín, joueur de "las Aguiluchas " (aigles lutteurs)

Ici, les équipes sont :

-          los tigres del LICEY (les tigres), Saint Domingue

-          las AGUILAS CIBAEÑAS (aigles du Cibao), Santiago

-          los AZUCAREROS DEL ESTE (les sucriers de l’est, aussi appelés los toros= les taureaux), La Romana

-          los GIGANTES, San Francisco de Macorís

-          los ESCOGIDOS, Saint Domingue

-          las ESTRELLAS ORIENTALES, San Pedro de Macorís

 undefined

 
les mascottes des deux équipe: l’aigle de Santiago et le tigre de Santo Domingo

 

Avant Noel, le rêve de cette saison a pris fin pour deux de ces équipes qui ont été éliminées : los Azucareros del Este et Escogidos.

Puis cette semaine ont été disqualifiés les Estrellas Orientales et los Gigantes.
Sans grande surprise encore cette année, il reste pour la finale (dont le premier jeu commence ce soir) les deux équipes appartenant aux plus grandes villes dominicaines LICEY et AGUILAS. Ce sera la 19ème fois que ces deux équipes s’affrontent en 54 saisons de base ball dominicain (cette saison a été la dénommée 2007-2008), le premier affrontement ayant eu lieu en 1952, finalisé sur la victoire des AGUILAS cibaeñas.

 

L’an passé, ce fut la même finale Aguilas-Licey, remportée par la première équipe.

Cette année, les spécialistes penchent sur une victoire del LICEY…

 

Au stade, ça chante, ça danse, ça crie, ça boit, ça mange et on se bat aussi entre équipes…

Les prix des entrées varient selon le stade, le prestige de l’équipe qui y réside.

A San Pedro, les prix varient entre 50 pesos (1euro) dans les blicher (gradins) à 300 pesos en preferencia ou parcos (parc aménagé et plus confortable et avec vue sur les pom pom girl qui se trémoussent sur rythmes du moment à chaque point gagné par leur équipe).

 

Il y a tellement à dire sur le sport national qu'un article ne suffit pas, mais pour aujourd'hui je crois que j'en ai assez dit, il en va de votre santé (j'aimerai éviter l'effet provoquer par 2 litres de BRUGAL bus cul sec!), la saga pelota continuera donc demain ... 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ninise 31/01/2008 20:08

ah voilà, tu réponds à ma question....1 € = 50 pesos.quant au base ball;;;;je n'ai jamais rien compris.il y a une bonne équipe à Rouen, mais bon.....je préfère le hockey sur glace