Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La République Dominicaine de nouveau placée en état d'urgence pour 45 jours

Comme je vous l'expliquais dans mon post de samedi, les Sénateurs ont à leur tour hier approuvé la demande du Président de la République de décreter l'Etat d'urgence pour 45 jours.

Il s'est fait attendre, mais le Président a enfin publié son décret nous plaçant de nouveau dans cette situation d'exception qui permet au gouvernement de restreindre les droits des citoyens, parmi lesquels le droit à la circulation.

Les conversations allaient bon train, tout le monde attendait avec impatience de connaitre les mesures qui allaient être prises pour les principaux 45 jours à compter d'aujourd'hui (finalement annoncées en début d'après midi)... finalement, tout ce bruit pour ce que l'on s'imaginait déjà:

- remise en place du couvre feu pour 20 jours à compter de demain, mardi 21 juillet. Cette fois-ci, les horaires dépendront de la province dans laquelle on se trouve. On imagine déjà ceux qui diront qu'ils ne connaissaient pas les horaires de l'endroit ou ils se trouvent en déplacement...

 

Depuis hier, l'organisme de secours et protection, la Defensa Civil, a annoncé la fermeture de toutes les plages et lieux de baignade du pays. Leur message, publié sur Instagram "pour ta sécurité et celle des tiens. Bientôt tu pourras en profiter à nouveau, mais maintenant, sois prudent".

Cette décision laisse des questions en suspens, vu que le gouvernement a lourdement communiqué sur la réouverture du pays au tourisme, que va t-il se passer, si les touristes n'ont pas droit à la baignade en mer? Peut-être y aura t-il des exceptions pour les grands resorts installés sur les plages? Aucune réponse pour l'instant... Venir à 8000 kilomètres pour ne pas profiter des plages, c'est un peu frustrant.

Pour le moment, les activités économiques sont maintenues à la normale, on continue de travailler, les transports en commun et commerces opèreront en fonction des horaires établis. Espérons juste que des protocoles stricts seront mis en place un peu partout.

Aucun changement non plus concernant les arrivées et départs des avions dans les aéroports, mais la situation pouvant tourner assez rapidement, est-il raisonnable de venir se risquer à être bloqués?

ACTUALISATION DU 22/07, au sujet des plages des zones touristiques: il semblerait que ces plages restent ouvertes. Les autorités ont communiqué une liste des plages et zones de baignade fermées, principalement située en proximité des villes.

Comment cela va se passer? Difficile à dire, leur usage sera peut-être uniquement réservé aux clients des hôtels...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

EmilieRD 15/12/2020 14:57

Bonjour, d'ici janvier, nous ne connaissons pas encore les mesures qui seront prises.
Pour le moment, nous avons un couvre feu de 21h à 5h du lundi au vendredi, de 19h à 5h les week ends.
Les plages, restaurants et bars sont ouverts. Pas les discothèques (légalement du moins, car en zone touristique, certaines opèrent illégalement).
Pour le moment, pas besoin de présenter un test PCR négatif, mais le gouvernement analyse la possibilité de le rendre de nouveau obligatoire face aux montées de cas dans les pays d'ou viennent les touristes...

Dominique Simon-Turquet 15/12/2020 14:40

Bonjour, nous envisageons un séjour en République Dominicaine au mois de janvier 2021.
Pouvez-vous nous renseigner sur les conditions de séjour actuelles, au niveau des accès aux plages, piscines, restaurants... ?
Merci par avance

EmilieRD 15/12/2020 14:58

Bonjour, d'ici janvier, nous ne connaissons pas encore les mesures qui seront prises. Pour le moment, nous avons un couvre feu de 21h à 5h du lundi au vendredi, de 19h à 5h les week ends. Les plages, restaurants et bars sont ouverts. Pas les discothèques (légalement du moins, car en zone touristique, certaines opèrent illégalement). Pour le moment, pas besoin de présenter un test PCR négatif, mais le gouvernement analyse la possibilité de le rendre de nouveau obligatoire face aux montées de cas dans les pays d'ou viennent les touristes...

Plume et Prose 23/07/2020 11:17

Vivement que ça s'arrête. Entre les décès, les malades et cet état de panique 2020 est vraiment synonyme de tristesse.

Francine Auger 22/07/2020 20:15

Oui une crise internationale. Je pense à ceux qui on encore plus faim à cause de cette folie de mondialisation. Ce sont toujours les plus pauvres qui aux finales reçoivent la facture . Ou les pots cassés. Merci pour l'info.

Alaro Vallca 21/07/2020 22:11

c'est une année très compliquée et difficile pour le monde entier. Il faut rester prudents. Bon courage ^_^