Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelques caractéristiques du dominicain lambda...

Petit listing non exaustif et à ne pas généraliser à toute la population, toutefois, si vous connaissez quelques dominicains, vous reconnaitrez au moins un trait de caractère ou une habitude...     
 
Llorar en un velorio sin conocer el muerto: pleurer lors d’une veillée sans connaitre le mort
 
Mandarle comida al vecino: envoyer de la nourriture au voisin
Le partage est très courant en République Dominicaine. Il existe une solidarité énorme, ou on ne laisse pas son prochain mourir de faim.
Buscársela como sea. Cojer fiao en el colmado del barrio:survivre par tous les moyens, prendre à crédit à l’épicerie du quartier.
Le dominicain aime acheter à crédit… Un fond de bouteille d'huile, un bouillon cube, 1/2 livre de viande, 1 livre de riz... ca revient au final bien plus cher, mais on paye après la paye!
Llevar un pote de ron en el bolsillo de atrás del pantalón: avoir une bouteille de rhum Dans la poche arrière du pantalón
Jugar dominó en el rincón (en la esquina): jouer aux dominos dans un coin ou au coin de la rue.
Une des activités préférée des dominicains, ex aequo avec le jeu de dame avec des bouchons de bouteille…

Ser pobre y privar en rico: être pauvre et se « la péter », se vanter comme un riche

Tener mas de 60 profesiones sin ir a la universidad: avoir plus de 60 métiers sans être jamais allé à l’université. En général le dominicain est débrouillard. Rare celui qui n'a pas fait un cours de plomberie, de caissier, de réparation informatique, de cuisinier, le tout sur la même page et ca vous donne des CV à rallonge!  

 

Ser mas turista que los que vienen de allá: être plus touriste que deux qui viennent de l’étranger

Bailar merengue, salsa y de to`: danser le merengue, la salsa et de tout

Llegar siempre después de la hora fijada: toujours arriver après l’heure fixée. En général, les dominicains sont peu ponctuels… ne pas hésiter à avancer de quelques minutes un rendez vous si vous voulez que la personne arrive à l’heure convenue !

Tener un gallo de reloj despertador: avoir un coq comme reveil matin. Je remercie d’ailleurs mes voisins de me permettre d’arriver toujours à l’heure au boulot!

Quoique les coqs sont un peu déphasés et chantent à toute heure du jour et de la nuit. Beaucoup de gens ont un coq dans un patio.

Darse un buen jumo el 31 de diciembre: se prendre une bonne cuite le 31 décembre

Poner candao despues que le roban: mettre un cadenas après avoir été volé

Jugar a la loteria y morirse sin sacarse ni la última bola: jouer à la loterie et mourir san savoir gagné ni le dernier numéro. Une autre passion dominicaine. Nombreuses sont les loteries. Tirages quotidiens, ca tire à la limite du vice pour certaines personnes. A mon boulot, la première chose que font les ouvriers, c'est noter les numéros sortis la veille sur un morceau de carton qui circule de main en main!

Ir donde un brujo primero que adonde un médico: aller chez le guérisseur (sorcier, magnetiseur) avant d’aller chez le medecin.

Cuando no hay dinero hacer un sancocho con lo que sobró en la semana: quand il n’y a pas d’argent, faire un sancocho (plat de viandes et légumes racines, traditionnel de République Dominicaine) avec les restes de la semaine.

Tener un primo militar: avoir un cousin militaire.

Beber alcohol si se enfermó, si se sanó o si se murió alguien: boire de l’alcool si quelqu’un est malade, si quelqu’un est guérit ou si quelqu’un est mort

Cantar todos los dias en el baño: chanter dans la salle de bain tous les jours

Creer en Dios mas que Benedicto XVI: croire plus en Dieu que Benoit XVI. Les dominicains aiment mentionner Dieu dans leur conversation. Gracias à Dios (grâce à Dieu), con la ayuda de Dios (avec l’aide de Dieu), si Dios Quiere (si Dieu le veut), asi lo quiso Dios (ainsi l’a voulu Dieu). Ce qui laisse une grande part de vie à Dieu, à sa grâce, à sa dégrâce et laisse un certain fatalisme parfois…

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marishka 28/05/2010 19:09



Bonsoir
Emilie


Je veux bien retenir : "Bailar
merengue, salsa y de to" !


Bonne soirée, gros bisous
Marishka



Sourour 28/05/2010 13:58



bonjour emilie et ravie de te lire


bonne fin de semaine


 



delphine 28/05/2010 11:56



Franchement je croirais lire la description des Portugais ............ C'est hallucinant les ressemblances, déjà pour la bouffe et tout ça aussi !



COCO 28/05/2010 11:42



Pöur le Dernier paragraphe :


Je suis pas Dominicaine , et j'invoque souvent Dieu , inchallah , hamdolillah , etc . . .mais c'est deux mots là je les répéte tous les jours .


Sinon j'espère que la météo chez toi est à l'acalmie .


Bises.



Stéphanie.d 28/05/2010 08:14



Excellent article ! J'adore le fait de donner à manger au voisin !