Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 1er mai en République Dominicaine

Merci à Christine pour ce joli brun de muguet!

Je ne vous apprendrais rien : le 1er mai est la journée internationale du travail, ou fête du travailleur qui pour l’occasion est un jour férié.

La République Dominicaine n’échappe donc pas à ce jour férié, mais aujourd’hui nous sommes tous en train de travailler, les écoles sont ouvertes, les bureaux de l’Etat le sont aussi… pourquoi ? Et bien simplement parce que nous avons un gouvernement qui reporte TOUS les jours fériés qui tombent en semaine au lundi qui suit (enfin presque, ils nous on laissé Noel et le Jour de l’an à leur place un mardi).

Nous fêterons donc le 1er mai ce lundi 5 mai… allez comprendre !

Donc aujourd’hui, la calle (la rue) grouille comme n’importe quel jour de la semaine (et en plus il fait CHAUD ce matin)

 

Suite aux suggestions de Monochepina, quelques petites précisions sur le travail en République Dominicaine :

 

- Durée légale du travail : 44 heures hebdomadaires (vous voyez on est loin de vos 35 heures).

 

- Repos hebdomadaire : en général, une journée par semaine pour les ouvriers, en zone franche : on ne travaille plus du vendredi 15h au lundi matin, emplois administratifs : samedi et dimanche. Dans mon cas : du samedi midi au lundi matin (hors grosse saison de production, ca fait à peu près 4 mois que je n’ai pas eu une journée libre, mais comme le dit votre Président « travailler plus pour gagner plus » !).

 

- Congés annuels : 14 jours à partir d’une année de travail dans une entreprise, après 5 ans 18 jours hors journée libre.

 

- La retraite : sujet compliqué… le système de pension est en place depuis quelques années seulement. On voit de nombreuses personnes en âge d’être à la retraite travailler encore, et il n’est pas rare de voir des hommes et même des femmes de plus de 65 ans exercer des travaux assez physiques (dans l’agriculture, coupeurs de canne).

Les employés d’Etat qui cotisaient à un soit disant système de pension se plaignent de ne pas les toucher (par exemple, dans l’entreprise nationale travaillant la canne à sucre, certains attendent même le versement de salaires remontant à plus de 10 ans… d’autres ne savent pas ou ils ont été affiliés pour la retraite, les organismes ne retrouvant pas leurs dossiers, bien que leurs feuilles de salaire montrent le prélèvement).

Aujourd’hui, de nombreux systèmes de pensions privés sont gérés par les banques (on les appelle les AFP).

En cas de faillite de la banque, un organisme national le SIPEN (Superintendencia de Pensiones) contrôle et s’engage à verser les pensions même si la caisse à laquelle l’employé cotisait faisait faillite.

Par contre, petit souci : beaucoup d’étrangers (haïtiens) et même des dominicains (pour le prix des déclarations de naissance et les heures d’attente aux bureaux de déclaration, pire si la déclaration intervient de nombreuses années après la naissance) ne sont pas légaux, n’ont pas de papiers. Sans papiers, il est impossible de cotiser à un système de pension.

 

La sécurité sociale : on a le choix entre la sécu privée et publique. Le système publique est beaucoup moins cher que le système privé, mais chacun offre des options avec différents tarifs (le tarif de base de la sécurité privée est presque le même que le plus élevé de la sécu publique). Par contre pour la sécu publique, un choix très limités d’établissements de santé (souvent les hôpitaux publiques ou il faut attendre des heures avant une consultation, qui n’ont pas de matériel…). Avec la sécurité privée (style ARS Humano), plus de choix de cliniques.

Par contre rien de comparable avec la sécurité sociale française : l’assurance ne couvre qu’une partie des soins (il faut souvent payer une différence non remboursable), ne couvre pas les médicaments (à moins de prendre la couverture maximum qui coute une fortune et qui selon les assureurs n’en vaut pas la peine).

Pour la santé, il faudra toujours de l’argent de toutes façons, c’est pour cela que bien souvent les catégories les plus défavorisées n’ont pas les moyens de se faire soigner.

 

- Les fonctionnaires : dépendent des partis politique : du PISTON.

En ce moment, il vaut mieux éviter de les déranger : ils n’ont pas que ca à faire (leur travail), ils sont en pleine campagne politique. Pour ceux qui ont besoin de papiers… et bien mieux vaut attendre que le 16 mai soit passé (et encore, si on change de gouvernement, TOUS les fonctionnaires actuels seront virés pour être remplacés par des membres du parti du Président, donc le temps que chacun sache ce qu’il doit faire dans sa nouvelle fonction, il faudra encore patienter un petit peu !)

 

 

- Les impôts : l’impôt sur le revenu (ISR : Impuesto Sobre la Renta) est prélevé à la source. Du bulletin de salaire sont déjà prélevés les impôts. L’entreprise reverse donc directement les impôts de ses employés à la DGII (Dirección General de Impuestos Internos).

Tous les employés ne payent pas des impôts : il faut gagner au moins 24 186 pesos pour en payer. Le système est par tranche :

 

Rentas hasta RD$290,243.00

EXENTO

Rentas desde RD$290,243.01 hasta
RD$435,364.00

              15% igual a RD21,769.00

Rentas desde RD$435,364.01
hasta RD$604,672.00

RD$21,769.00 más el 20% del excedente de RD$435,364.01

Rentas desde RD$604,672.01 en
adelante

RD$55,630.00 más 25% del
excedente de RD$604,672.01

 

J’ai été surprise, en ce moment, je ne paie pas d’impôts: la DGII s’est rendu compte que j’en ai trop payé en 2007, ils me remboursent donc cet excédent payé l’an dernier… qui a dit que l’administration dominicaine était pourrie, corrompue (franchement j’ai vraiment été surprise de savoir qu’ils me rembourseraient, j’espère tout de même qu’en 2009 ils ne vont pas me dire que je leur en dois de 2008 à cause de ce décompte !).

 

La TVA (ici ITBIS: Impuesto sobre Transferencia de Bienes Industrializados y Servicios) que tout le monde paye au supermarché, en général 16%. Les produits agricoles n’appliquent pas, comme beaucoup de produits alimentaires de fabrication locale (riz, pâtes, boîtes de conserve…).

Au restaurant, attention : en plus du prix du plat que vous choisirez, il faudra ajouter les 16% d’ITBIS + les 10% pour le service… ce qui augmente d’un quart la note.

 

 

Le muguet : et bien non, le 1er mai, on n’en offre pas… ca n’existe pas ici (ah la la l’odeur du muguet frais…).

 

 

Bon 1er mai à tous !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

martinez carine 08/10/2008 17:54

Bravo pour ce blog vraiment super...j'ai pu relire avec plaisir ce que j'ai vécu étant donné que moi aussi j'ai passé quelques années en république dominicaine...j'ai décidé pourtant avec mon mari (dominicain) et avec qui je suis en couple depuis 4ans de venir vivre en france afin que ma famille puisse profiter de notre bout de chou Enzo 2mois aujourd'hui. Sais tu combien coûterait à peu près une sécurité sociale privée pour les membres de la famille restant sur place (soit 4enfants et la mère de mon conjoint)?je te remercie d'avance de ta réponse...çà me ferait vraiment plaisir de dialoguer avec toi..en tout cas, continue tes écritures, c'est vraiment enrichissant pour ceux qui ne connaissent pas et intéressant de relire des choses  que l'on a peut être déjà vécues pour les autres...hasta luego...

Francillonne 31/05/2008 01:58

Bonjour j'ai découvert ton blog fort riche surtout pour ma situation en effet ma copine est de république dominicaine et souhaiterais inscrire sa fille dans une école bilingue de sa région San francisco de macoris. Ainsi j'aimerais avoir des éléments d'information là-dessus prix etc.Cordialement

Gilbert GARNIER 02/05/2008 09:45

Néanmoins d'accord en partie avec "Palilla" Simplement je pense qu'en Europe et en France en particuler, on devrait si notre argent était vraiment mieux géré qu'il ne l'est, et non pas comme c'est le cas emplir des poches deja pleines ( et peu importe le bord politique ) a la fois payer moins, vivre mieux encore,  et aider mieux des pays qui manquent de tout, plutôt que les obliger à venir à la nage jusque chez nous et pour finir les maltraiter encore plus. Voilà , bien sûr c'est mon avis, et il n'engage que moi !Bonne journée à toutes et tous ! Ce blog est riche , lui !Gilbert

Palilla 02/05/2008 07:26

Emilie ton blog est vraiment génial !En revanche, pour avoir vécu un moment en RD et savoir comme toi que ce n'est pas toujours rose, je ne partage pas l'avis de Gilbert ! Je suis bien contente de payer autant d'impot (tout compris, 6000 € cette année) parce que pour avoir manqué de plein de choses en RD (eau potable, électricité, transports, soins médicaux, médocs remboursés, ramassage des ordures, entretien des routes etc...), je sais maintenant pourquoi je paye autant, et je trouve ça normal !

Gilbert GARNIER 01/05/2008 18:29

Bon, moi j'observe qu'on est peut être pas si mal en France, mais qu'on paie maintenant beaucoup ( trop ) sur tout..Alors je dis...Vive la retraite en RD !  Pourquoi ? :Les impôts Français passent à la trappe, les impôts RD ne pouvant être pris à la source d'un pensionné expat, quant a la sécurité sociale et toutes les taxes aditionnées, je préfère payer une assurance privée en RD, plutôt que la CMU des autres en France ..( ceux qui n'ont rien branlé ) bien sûr pas ceux qui malheureusement ne peuvent pas travailler. Et puis je préfère faire travailler quelqu'un de moins riche que moi en RD en échange d'un service, plutôt que être assommé d'impôts et de charges de toutes sortes pour on ne sait qui et ne sait quoi ! La différence ? Pour entrer vivre en RD, tu paies et ça me parait normal, tandis que tu entres en France .. et on te paie ...L'argent des uns paie le social des autres..Ras le bol ! J'ai mis ma maison en vente, et je vais vivre ma retraite en RD ... A bientôt donc ... Gilbert