Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Los premios Casandra I

ad-trofeo2.gif

Hier soir ont eu lieu les Prix Casandra, un mélange de Victoires de la Musique, des Césars et des 7 d’Or.

Rendez-vous donc au Teatro Nacional de Santo Domingo (mon téléviseur pour moi qui n’ai pas eu le privilège de recevoir mon invitation, ça a du être un bête oubli de la part des organisateurs…) dès 19 heures pour la Alfombra Dorada (« Tapis Doré » et non rouge comme chez nous). 

Le prix Casandra a été lancé en 1985, en la mémoire de Casandra Dumirón, figure du folklore dominicain.
Ils sont organisés par l'Association des Chroniqueurs D'Arts et Spectacles (ACROARTE) et la Cerveceria Nacional Dominicana.

 

C’est la quatrième remise de ce prix depuis que je suis dans ce pays, et jusque là, je n’avais jamais regardé (honte sur moi !), je m’attendais à une cérémonie ennuyeuse, et bien là pas du tout, que de couleurs, de lumières, une ambiance assez décontractée, tout le monde qui s’embrasse, se serre dans les bras, les concurrents aux prix se félicitent les uns les autres, une ambiance bon enfant bien dominicaine. En parlant d’enfants, chose très latino : les nominés arrivent, et vont retirer leur prix lorsqu’ils en sont le gagnant, souvent avec leur progéniture au bras (à défaut du conjoint).

Je dis très latino, car ici, il est fréquent de voir un VRP venir dans les bureaux avec son petit, les collègues venir avec toute leur « marmaille » (n’allez pas douter, j’aime les enfants).

Quand j’étais à la fac, j’avais même une prof colombienne qui venait avec son fils de 5 ans en cours, justifiant que dans son pays c’est chose courante.

Bref… passons, revenons a nos Cassandra.

 

Le show commence avec de jeunes artistes comme Vakero, artiste Rap, qui s’est pegado (littéralement collé, on traduira donc qu’il a trouvé le succès) en 2007, accompagnés de danseurs à profusion.

La soirée prenait donc une tournure déjà sympathique.

La présentatrice : la chanteuse Milly Quezada (personnellement, je trouve qu’on aurait pu trouver mieux, elle hurle plus qu’elle ne parle, chanter est une profession, présenter en est une autre…).

Puis s’enchainent rapidement les remises de prix, sans roulement de tambour (on est loin de notre JP Foucault national, ou encore de Nikos qui attrapent l’enveloppe du nominé et en font des tonnes, histoire d’ajouter du suspens), on ouvre l’enveloppe, on donne le nom du vainqueur qui descend les escaliers, en embrassant tout le monde qui se lève sur son passage pour une poignée de main, une accolade…

 

 

Forcément, comme toute soirée de ce style, il y a eu chute dans l’escalier qui monte sur la scène (Jochy Santos, présentateur de Divertido con Jochy, emission style dimanche Matin, présentée tous les samedi dès midi sur le canal 11 Tele Sistema, fait hasardeux ou pas, c’est sur ce canal et son « associé » Télé Antillas canal 2 qu’à été retransmis le programme…).

Pour ne pas le citer, mon cher et tendre a regardé ce programme avec moi, juste pour voir une chute, quand elle est arrivée, il a forcément bien rigolé (ah les gosses je vous jure…).


La suite arrive...

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article