Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La cocina dominicana « casera » (la cuisine maison)

Loin des plats bien relevés des Antilles Françaises, la cuisine dominicaine est pour les connaisseurs moins savoureuse et moins variée.

 

L’alimentation de base est le riz, accompagné de haricots rouges (habichuelas rojas) et de viande, poulet en règle générale, mais aussi bœuf, chèvre, porc. Ce plat est communément appelé la bandeja dominicana (le plat dominicain).

Souvent accompagné d’une petite salade de légumes assaisonnés (concombre, salade et tomates), bouillis (hervidos : carotte, pomme de terre, chayotte) ou salade russe (ensalada russa composée de pommes de terres, carottes, œufs, oignons et mayonnaise).

 

Contrairement aux idées reçues, les produits de la mer se font rares (excepté pour les habitants des bords de mer).

La majorité des produits de la pêche vont aux hôtels, ne restent que pour les habitants les dorades (dorado), karité (karité), mérous (mero), lambis (lambi), calamars (calamar), crevettes (camarones), crabes (cangrejo) de mer ou de terre.

Les poissons sont  en général consommés a la plancha (poëlés), fritos (frits) ou guisados (en sauce tomate et oignons), les mariscos (fruits de mer qui incluent le calamar, poulpe, crabe et crevettes) sont cuisinés en sauce coco, ajillo (à l’ail) ou guisados eux aussi.

Le dominicain est fan aussi de conserves de sardines souvent en sauce tomate, cuisinées en locrio (mélangées au riz).

 

 

La consommation de légume à part ceux déjà mentionnés est assez rare.

On trouve fréquemment des aubergines, les tomates consommées vertes ou de forme s’apparentant à un œuf.

Les dominicains consomment énormément de manioc (yucca), de pommes de terres (papas), de maïs (maiz).

Le manioc et le maïs peuvent s’acheter sous forme de farine à reconstituer en purée avec de l’eau, huile, fromage, etc…

 

Repas dominicains type :

 

Petit déjeuner (selon les provinces) : salami frit (sorte de saucisson tout rose, la couleur est assez surprenante quand on débarque ici !), manioc bouilli, accompagné d’une sauce à l’huile et oignons. Parfois ce petit déjeuner est complété par un plat de spaghettis cuisinés en sauce tomate allongée avec du lait, avec un fromage orange (queso amarillo) type hollandais, et des dés de jambons.

Parfois des œufs brouillés, des bananes plantains bouillies ou en mangu (purée) avec des oignons ou encore du café (très sucré) et du pain.

 

Déjeuner : la bandeja dominicana, à base de viande ou poisson mais « siempre con arroz ! » (toujours avec du riz !)

 

Soir : friture de salami, poulet et ses dérivés (foie, gésiers, œufs), plantain ou yucca.

 

Niveau douceurs, les fruits on la part belle, consommés simplement frais (papaye, ananas, melon, bananes, mangues) ou en « batidas » (sorte de milk shake à base de lait type « Gloria »). On laissera les pâtisseries « élaborées » pour les grandes occasions (mariage, anniversaire).

Dans ce cas, place aux choses assez extravagantes de style américain, mais, contrairement aux idées reçues, ces gâteaux sont très simples : une sorte de génoise recouverte du « suspiro » œufs montés en neige pas trop ferme avec du sucre, simple mais délicieux. Après tout dépend de la décoration.

 

La cuisine maison dominicaine est donc assez peu variée, il est fréquent de manger TOUS les jours la même chose, à quelques différences près (mode de cuisson, sauce…).

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

martine 20/06/2012 15:55


Le riz est toujours présent dans beaucoup de cultures. J'ai vécu quelques années aux Antilles et maintenant je suis à La Réunion et le riz est toujours là, en accompagnement.


Merci de ta visite sur mon blog. A bientôt.

Ninise 31/01/2008 19:57

à la lecture de tout ça, je m'apperçois en faît que la plupart des aliments de bases sont hyper intéressant pour le programme WW, reste le mode de cuisson.....qui, lui, laisse à désirer...